La liste de Noel de l’équipe Loop Me : ce qu’on aime et pourquoi on aime !

Et si cette année, on allégeait nos fêtes de fin d’année de cette frénésie consumériste dans laquelle elles sont tombées depuis trop longtemps, en choisissant peu mais bien nos cadeaux ?
En effet, entre le gaspillage alimentaire, les montagnes de cadeaux illico revendus sur Le Bon Coin (encore dans leur cellophane d’origine) et toutes les babioles inutiles, on est comme pris dans un grand tourbillon qui donne le tournis. Et chaque année, immanquablement, on se surprend, quelques semaines avant les fêtes, à se livrer à une grande séance de tri ubuesque dans nos foyers et nos placards, dans le seul but de faire de la place pour les futurs cadeaux à venir. On reçoit, on stocke, on donne, pour stocker à nouveau... Et si tel n’est pas le cercle de la vie, pour citer la B.O du Roi Lion, en tous cas tel est le cercle de la vie des cadeaux de Noël...
Cette année chez Loop Me, nous avons essayé de réfléchir à une manière de faire différente, pour redonner un peu de sens affectif aux cadeaux que nous ferons et peut-être même recevrons. Et nous nous sommes demandés, comment, à la faveur de la prise de conscience provoquée par la crise du Covid-19 qui nous a tous fortement ébranlés, nous pourrions tenter de célébrer autrement.
Voici donc 6 suggestions, sélectionnées pour vous par la Team Loop Me, de cadeaux sympas et qui «font sens», au-delà de faire bonne impression au pied du sapin.

1- Les tableaux colorés de Lucia Sellier Lucia

Lucia Sellier est une artiste contemporaine, vivant à Paris. Architecte de formation, elle explique sa démarche très novatrice sur son site internet : «J’expérimente l’application de techniques habituellement utilisées dans la peinture à des matières textiles. Au gré de mes rencontres avec des maisons de mode, éditeurs de tissus, recycleries et au hasard des stocks, je compose une tissuthèque vivante (...) J’assemble les pièces de tissus par collage pour composer mon paysage».
Ce qui nous plaît chez Loop Me :
Les couleurs bien sûr, mais aussi le jeu que Lucia Sellier réalise avec les matières. Elle sait mélanger avec grâce et harmonie des textiles aussi variés que du velours côtelé, du coton, ou du lin. Pour former finalement un ensemble très poétique : de ces formes découpées au laser et collées côte à côte, émergent peu à peu des paysages, dont on devine assez aisément qu’ils sont chers à l’artiste. D’ailleurs, sur son compte Instagram, il n’est pas rare que Lucia Sellier nous dévoile la genèse de ses œuvres, en nous montrant les lieux ou les objets qui l’ont inspirée. Enfin, chacun de ses paysages est une pièce unique. D’abord parce qu’elle n’utilise que des chutes de tissus, et celles-ci sont par essence en quantité limitée et varient donc d’une oeuvre à l’autre ; aussi, car ces chutes présentent des irrégularités qui les rendent inaptes à la couture certes, mais précieuses pour le travail artistique.
A notre façon chez Loop Me, nous essayons nous aussi de jouer avec les couleurs. Et de vous faire jouer à votre tour, avec vos couleurs. Nos ceintures ont été pensées comme des accessoires de mode à faire évoluer pour un résultat unique, un résultat qui ne ressemble qu’à vous. Nous souhaitons vraiment que chaque ceinture Loop Me soit une ceinture personnalisée, reflétant la personnalité de son propriétaire. De la façon dont vous assemblerez vos sangles et vos passants en silicone colorée, et vos boucles aux finitions variées, et de la manière aussi dont vous jouerez de votre ceinture pour structurer votre look, résultera un style unique, une allure qui sera votre signature. En un mot : laissez les couleurs travailler et la magie opèrera.

2- Les bonnets évolutifs de Cabaïa

Ils ont tout pour plaire les bonnets Cabaïa : ils sont douillets, colorés, adaptés à toute la famille grâce à leurs motifs pensés avec soin. Et puis, ils ont ce petit truc en plus qui fait toute la différence : des pompons aimantés interchangeables, permettant, en un tour de main, de faire comme si l’on changeait de bonnet sans vraiment en changer ! Tellement malins et efficaces. Et pour ajouter une note d’humour bienvenue, chaque bonnet porte un nom de cocktail et est «servi» dans un shaker avec ses trois pompons pour mixer tous les styles. Mais Cabaïa, ce n’est pas que ça ! Ces bonnets sont aussi et surtout le fruit d’une création éthique : ils sont fabriqués essentiellement en Europe dans des usines répondant aux critères de conditions de travail édictés par la Fair Wear Foundation, avec des matières premières certifiées OekoTex standard 100 (càd sans substances chimiques) et 99% des références sont certifiées Vegan.
Ce qui nous plaît chez Loop Me :
Comme Cabaïa, nous avons aussi choisi de nous consacrer à un objet du quotidien, utile et désiré. Bastien Valensi, le fondateur de Cabaïa, explique que l’idée de créer une marque de bonnets lui est venue le jour où il perdit son bonnet fétiche dans le métro parisien et voulut le remplacer. Il se rendit compte qu’il n’existait pas de marque de référence susceptible de proposer un large choix, convenant à tous, alliant style et qualité. L’histoire de Loop Me est similaire. Nous avons constaté que la majeure partie des gens, quels que soient leur sexe, leur âge et leur mode de vie, portent une ceinture tous les jours ou presque. Pourtant, aucune marque ni enseigne ne proposent aujourd’hui une gamme de ceintures capable de rassembler toutes les générations. Comme Cabaïa avec ses bonnets, nous souhaitons, chez Loop Me, proposer un concept évolutif autour de la ceinture pour femmes et pour hommes, avec nos sangles, nos passants et nos boucles amovibles, dans un matériau respectueux du consommateur, mais aussi des équipes travaillant à leur fabrication. Nos ceintures sont fabriquées en France, elles aussi dans les normes en vigueur dans notre pays et elles sont aussi Vegan.
Alors quand le beau et l’éthique font aussi bon ménage, on ne peut qu’adhérer !

3- Le vestiaire engagé de Mister K

Chez Mister K, la couleur est annoncée d’emblée sur le site avec l’affichage sans détour de la «Mission» de l’entreprise par sa fondatrice, Charlotte Husson.
«Chez Mister k. notre mission est de produire juste ce qu’il faut, comme il faut, pour ne pas envahir la planète de stocks. Notre promesse ? Dire ce qu’on fait, faire ce qu’on dit, faire du beau, faire le bien, le faire bien, chaque jour de mieux en mieux».
Derrière cette feuille de route, se nichent de nombreux principes fondamentaux qui nous plaisent beaucoup. D’abord, celui de produire à la demande, en utilisant des matières existantes, stock dormant chez les fournisseurs, au lieu de relancer de nouvelles fabrications. Ensuite, en misant sur le principe des pré-commandes. Ainsi pas de gâchis ! Et, ce principe nous permet au passage de re-découvrir le plaisir de l’attente, un plaisir que la Fast Fashion avait vite fait d’engloutir. L’attente d’un produit dont on sait qu’il va être conçu pour nous, à la demande, s’avère finalement presque aussi intense que l’excitation de le recevoir et de le posséder, nous en avons fait l’expérience avant de vous l'écrire. Enfin, la dernière promesse de Charlotte est de faire du beau en ne proposant que des pièces indémodables, travaillées dans de très belles matières (souvent des chutes achetées aux plus grandes maisons !), avec un soin particulier apporté aux finitions. En conclusion, le vestiaire de Charlotte pourrait se définir comme du vrai luxe abordable, durable et responsable.
Mais s’arrêter à cette simple description serait tronqué. Car ce qu’il faut dire aussi, c’est que Charlotte, ancienne survivante d’un abominable cancer, met à point d’honneur à ce que son travail soit utile. Utile à la société, aux autres et spécialement aux autres malades. Elle reverse ainsi systématiquement 5% de ses ventes (oui, de son chiffre d’affaire et non de son bénéfice, et la nuance est de taille !) à la Recherche contre le Cancer, menée par les équipes de l’Hôpital Gustave Roussy. Et cet engagement, elle l’affiche avec une transparence totale : via un compteur de dons en permanence actualisé sur son site internet, et un calculateur intégré à son module de commande et de paiement en ligne. Ainsi, à chaque pièce achetée, vous savez au centime près le montant reversé à Gustave Roussy.
Ce qui nous plaît chez Loop Me :
Nous sommes admiratifs du travail accompli par Charlotte. Il est courageux de ne se consacrer qu’à produire des pièces atemporelles, voire même pour certaines affranchies des saisons. C’est tellement plus facile, quand on gère une entreprise, de miser sur des pièces à durée de vie limitée, capables de se démoder voire aussi de se dégrader vitesse V, garantissant un volume d’affaire en perpétuelle régénération. Mais non, Charlotte n’a pas souhaité céder à cette facilité.
Chez Loop Me, nous partageons ce point de vue. Nous aussi nous avons mis un point d’honneur à développer des ceintures qui telles, James Bond, ne mourront jamais. Nos ceintures en silicone ont été pensées avec une ligne et un design simples, sans fanfreluches, pour traverser les modes et les années sans prendre une ride. Elles ont aussi été conçues pour être évolutives : pour changer de ceinture, inutile d’en racheter une complète, changez juste un passant, la boucle et le tour est joué, à moindre frais ! Ensuite la silicone est une matière connue pour sa résistance extrême à toutes sortes de mauvais traitements : le froid, le chaud, les UV, les tensions, les frictions. Une ceinture Loop Me a vocation à durer toute la vie, ou presque. En cela nous serions si fiers qu’elles accompagnent les tenues de la belle Charlotte, nous en rêvons souvent...Enfin concernant l’engagement : nous partageons tous ceux de Charlotte, et son travail dans son ensemble est une grande source d’inspiration pour Loop Me...

4- Les baskets vertueuses de Panafrica

Difficile pour la Team Loop Me de ne pas avoir un énorme crush pour les baskets Panafrica. Chaque saison, cette marque propose des baskets inspirées des mille couleurs de l’Afrique. Réalisée avec du Wax produit localement (et non en Chine comme c’est souvent le cas), les baskets Panafrica sont un régal pour les yeux, un feu d’artifice de nuances, un hymne à la joie et à la bonne humeur. Mais là encore, si les baskets développées par Vufran de Richoufftz et ses équipes ont attiré notre attention parmi une offre pléthorique de baskets, ce n’est pas uniquement pour leurs couleurs (même si chez Loop Me, on est accro à la couleur). Comme le dit le Manifeste de la marque : «PANAFRICA aux pieds, vous laisserez une empreinte positive à chacun de vos pas». Et c’est cette promesse qui nous séduit.
Et c’est un fait : Panafrica s’investit résolument à chaque échelon de la chaine de production de leurs baskets, en prenant en compte l’impact social, économique et environnemental que leur fabrication engendre. A chaque étape, Panafrica oeuvre à construire un projet durable et vertueux. Par exemple en nouant un partenariat avec Afrika Tiss, un centre textile créé au Burkina Faso, et qui permet de former des femmes à des techniques d’excellence, de leur garantir un emploi stable et rémunérateur tout en contribuant à développer une solide filière textile dans cette région (deuxième producteur de coton en Afrique alors que seuls 2% de cette production y sont transformés !). Ou encore en instaurant un modèle gagnant-gagnant avec les ateliers de confection basés à Casablanca. Ainsi, afin de soutenir le développement de l’atelier et garantir des emplois dans la durée, Panafrica s’engage à produire une collection sur 5 mois. Cela permet d’éviter certains écueils liés à la production en série sur des périodes courtes, en garantissant à chaque employé une formation continue sur la chaîne de production propre à Panafrica, mais aussi des conditions de travail améliorées. Enfin, Panafrica inscrit chacune de ses actions sur le long terme en soutenant des projets d’accès à l’éducation et à la formation professionnelle en Afrique et en reversant 10% de ses bénéfices à des associations partenaires. Plus récemment enfin, Panafrica a aussi planché sur un premier modèle de baskets consignées et recyclables : les Arusha, fonctionnant avec un principe de consigne, restituée dès le retour du produit en fin de vie. La marque s’engage alors à prendre en charge le recyclage pour fabriquer de nouveaux matériaux.
Ce qui nous plait chez Loop Me :
Comme chez Panafrica, nous sommes convaincus chez Loop Me qu’il est essentiel de considérer une marque dans son entier, en intégrant la dimension production. Il est capital de savoir où et comment nos produits sont fabriqués, par qui, et dans quelles conditions. On lit trop d’horreurs sur les dessous de la Fast Fashion dans les pays en voie de développement pour fermer les yeux. A l’heure des réseaux sociaux et de l’information en continue, il ne nous est plus possible de dire que nous ne savions pas. De plus nous savons tous que l’emploi est l’un des premiers leviers de développement et de stabilité dans un pays ou dans une région. Il est essentiel de contribuer, là où nos entreprises sont implantées, à développer, à moderniser, à renforcer les filières dans lesquelles on intervient. Panafrica a choisi le continent Africain comme terrain de travail ; chez Loop Me, nous avons choisi la France et sa filière industrielle. Comme Panafrica, nous sélectionnons nos fournisseurs avec soin avec la volonté de construire avec eux un vrai projet dans la durée. Et nous sommes fiers de vous proposer aujourd’hui des ceintures en silicone colorée, pour toute la famille, fabriquées en France dans les règles de l’art et dans le respect des hommes et de l’environnement.

5- Les bonnets de bain et les maillots Cardo Paris

L’histoire de la création du premier bonnet de bain Cardo Paris est une épopée à part entière. Emmanuelle Cardosi nous raconte comment a débuté cette histoire, si simple sur le papier et si folle à réaliser ! Une histoire qui fatalement, comme toutes les grandes histoires, nous amène immanquablement à tomber amoureux du héros : ce fameux bonnet.
«Lorsque j’étais (plus) jeune j’avais les cheveux longs et épais et je pestais à chaque séance de devoir enfiler les bonnets (...) en latex qui m’arrachaient cheveux et larmes ! Je me demandais quand et qui de Marc Jacobs ou Jean-Paul Gaultier s’emparerait de ce bonnet pour le rendre enfin désirable»...
Puis bien des années plus tard : «J’étais en avance à un cours d’aquagym et je regardais une acolyte faire ses longueurs en me disant qu’avec son bonnet en silicone et ses lunettes elle n’avait vraiment pas fière allure ! Je décidai de remédier à cette injustice en créant un bonnet de bain qui allait devenir un incontournable (...) Je le voulaisen tissu, d’une seule pièce et au minimum déperlant».
Ce qui nous plait chez Loop Me :
Emmanuelle Cardosi, malgré un début de carrière chez Eurodisney, n’en a cure du story telling façon conte de fée. Elle raconte sans détours la complexité du parcours entrepreneurial quand on se refuse à faire des concessions sur la qualité, quand on tient mordicus à réaliser son projet tel qu’on l’avait imaginé. «Il m’a fallutrois ans de R&D - explique-t-elle- toutes mes économies et une grande dose d’inconsciencepour me lancer dans l’aventure de la création d’un produit qui semble si « simple » alors que c’est un véritable concentré de technique».
La route aura été longue, difficile, sans doute parfois désespérante, mais l’enjeu en valait la chandelle. Le succès fut au RV et de nombreux clients l’encouragèrent à créer des maillots de bain et des accessoires de piscine dans le même esprit de simplicité. C’est ainsi qu’a vu le jour une gamme de maillots de bain pour femmes et des accessoires bien pensés pour accompagner les nageuses soucieuses de leurs silhouettes sans faire de compromis ni sur le confort des coupes, ni sur la technicité des matières, ni sur leur élégance. Aujourd’hui, le parcours ainsi que la détermination d’Emmanuelle Cardosi nous rendent la marque qu’elle a créée si inspirante et si attachante qu’on ne saurait que vous la recommander pour vos achats de Noel.
Chez Loop Me, l’histoire de Cardo Paris résonne comme un message d’espoir. Oui réaliser ses rêves est possible à qui veut s’en donner les moyens ! Chez Loop Me, nous avons connu un parcours du combattant, semblable à celui d’Emmanuelle, pour mettre au point notre ceinture : la première ceinture en silicone effet velours (aussi appelée Soft Touch), fabriquée en France et déclinée dans des couleurs intenses et chatoyantes susceptibles de convenir à tous les goûts et à tous les styles. Nous avons du relever de nombreux défis techniques, comme elle, liées à la conception du produit. Là où Emmanuelle voulait travailler son tissu en une seule pièce sans couture, nous, nous avons dû apprendre à travailler la silicone sur une longueur de plus de 1 mètre, avec des machines aux dimensions non adaptées. Où l’art de faire rentrer un carré dans un cercle...Mais comme Emmanuelle, nous avons tenu bon, nous nous sommes accrochés, et nous sommes fiers aujourd’hui de vous proposer des ceintures personnalisables pour femmes et pour hommes, dans un matériau aussi innovant qu’élégant et une ceinture aussi belle que fonctionnelle dans la vie de tous les jours.
Comme disait Roald Dahl «Those who don’t believe in magic will never find it» (ceux qui ne croient pas à la magie ne la trouveront jamais).

6- La montre Solar Power d’Ice-Watch pour passer à l’heure verte

On ne va pas vous mentir : chez Loop Me, on adore les montres Ice Watch. Elles sont en silicone colorée (évidemment un matériau que l’on chérit), avec des couleurs d’une intensité incroyable, avec un toucher d’une sensorialité inouïe. Elles sont belles, cool et si agréables à porter, elles sont modernes et élégantes à la fois, surprenantes malgré une simplicité étonnante. Bref, à leur lancement il y a maintenant plus de dix ans de cela (de mémoire...), elles nous avaient décoiffées. Aujourd’hui encore elles nous impressionnent par leur capacité à inventer la montre de demain.
Ainsi cette année, Ice-Watch dit bye bye à la pile traditionnelle à renouveler régulièrement ! Et nous propose une montre rechargeable à l’infini avec l’énergie solaire, avec la simple lumière du jour. Leur nouveau modèle Ice Solar Power se recharge en continu via des capteurs solaires invisibles, une technologie qu’ils ont trouvée au Japon. Et le tout pour un poids microscopique de 30 grammes, la rendant ultra agréable à porter ! Et un prix annoncé très raisonnable.
Ce qui nous plait chez Loop Me :
Nous avons été parmi les premiers fans de cette marque qui a su travailler la silicone, dans ses montres, avec talent et élégance. Chez Loop Me, nous avons la même ambition : vous proposer des ceintures pour hommes et pour femmes au design épuré, à la ligne sobre mais aux couleurs incroyables pour apporter ce petit plus à vos tenues, comme peuvent le faire vos montres. Et aujourd’hui, nous sommes admiratifs de la réflexion menée par les équipes d’Ice-Watch pour proposer une montre durable, n’ayant pas besoin de piles sans arrêt. Car oui la pile, c’est certainement l’élément polluant de la montre par excellence. Et en effet, il nous semble précieux de réfléchir désormais au delà du simple recyclage, en concevant des produits qui durent dans le temps et qui ne s’auto-détruisent pas après quelques usages seulement. Des produits conçus comme des partenaires de vie : de notre vie, et de la vie en général.
Nous avons réfléchi à une même promesse avec nos ceintures en silicone colorée. Nous voulions proposer une alternative élégante mais plus solide dans le temps aux ceintures en cuir, qui se détendent, se craquellent, se fissurent, se déchirent à l’usage, et souvent parfois assez vite. Nous obligeant à jeter et à acheter de nouveau. Nos ceintures en silicone sont ultra résistantes : la silicone résiste à tous les mauvais traitements ou presque. Sans pour autant sacrifier à l’esthétique car la silicone sait être d’une grande finesse. On le dit souvent avec humour mais c’est vrai : quand on achète une ceinture en silicone Loop Me, c’est pour la vie !

En conclusion :

Nous espérons que vous l’aurez compris en lisant cet article.
Pour nous, il ne s’agit ni de se priver, ni de gâcher la magie de Noël. Mais seulement de prendre le temps de la réflexion, d’orienter sa consommation pour retrouver la vraie saveur de Noël. Un moment ensemble, avec des plaisirs à partager ensemble et contribuant à rendre peut-être la future année qui se profile plus belle, plus saine, plus sereine, pour tous.
Un moment où l’on prend le temps d’acheter des cadeaux qui font sens : parce qu’ils sont beaux, parce qu’ils serviront, mais aussi parce qu’ils ont un supplément d’âme. Une histoire, celles des hommes et des femmes qui les fabriquent, et des rêves qui les animent. Et parce qu’au delà d’avoir une fonction et un usage, ils représentent aussi une certaine vision de la vie, de l’avenir, du collectif, du bien commun.
En tous cas, quand nous fabriquons une ceinture en silicone Loop Me, quelque part dans une usine en France, c’est à cela que nous pensons. Nous imaginons vous proposer plus qu’une simple ceinture : plutôt une certaine philosophie de la vie. Comme toutes ces marques que nous vous avons présentées...

À composer soi-même selon ses envies

Choisir la taille de sa ceinture

INSCRIVEZ VOUS

Pour être informés du lancement du site

et bénéficiez de l’offre de lancement*

*pour les 100 premiers inscrits

  • Facebook Ceinture Loop Me
  • Instagram Ceinture Loop Me