Et si les ceintures personnalisables Loop Me permettaient de consommer moins ?

Chez Loop Me, nous avons été surpris ces derniers mois de voir tout le mouvement de fond engagé autour du « consommer moins pour consommer mieux », notamment dans le domaine de la Mode.

À l'heure où nos sociétés se noient littéralement dans l’hyper-consommation, eux encouragent un style de vie où la valeur immatérielle des choses se substitue à l'accumulation de biens en tous genre. Cette forme de sobriété heureuse trouve de plus en plus d'échos dans nos sociétés où l'opulence atteint des sommets, sans pour autant donner plus de sens à nos vies. Un paradoxe du consommer toujours plus, qui nous rend en définitive toujours plus insatisfaits, frustrés et malheureux. Cependant ne faisons pas de raccourci trompeur : Joshua et Ryan ne sont pas obsédés par toujours posséder moins, mais disons qu’ils se concentrent plutôt sur comment faire de la place pour plus : plus de temps, plus de passion, plus d’expériences, plus de développement, plus de contentement, plus de liberté...


Positivement surpris. Car en effet, les ravages provoqués par la surconsommation au cours des dernières décennies sont enfin pris au sérieux et l’enjeu devient d’utilité publique, voire même de salut public. Et pour autant, ne soyons pas naïfs : après tant d’années à pouvoir consommer « ce qu’il veut, comme il veut », nous voyons mal comment le consommateur lambda (dont nous faisons évidemment partie, attention, nous ne jetons la pierre à personne!) pourrait du jour au lendemain renoncer à ce qu’il considère comme un droit fondamental qui devrait limite être ajouté à la Déclaration des Droits de l’Homme : son droit à acheter, à posséder et à changer comme de chemise...sa chemise! Revenons donc vers les grands enseignements de ce mouvement prônant le « minimum vital » en matière de garde robe, et voyons comment il serait possible de réconcilier cette démarche saine et responsable avec l’aspiration, que beaucoup d’entre nous conservent néanmoins, de ne pas être habillés tous les jours pareil et d’avoir envie de porter, non pas un uniforme mais une tenue originale, unique, surprenante, bref ayant du style...


Le message du « Less is Now Tour » de Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus : moins on possède de choses, plus on est heureux


Ils sont américains, trentenaires et ils ont lancé leur blog intitulé « The Minimalists » en 2010 dans lequel ils livrent leurs expériences liées à un mode de vie détaché des biens matériels et recentré sur l'essentiel.


En résumé, posséder moins nous apporte plus! Joshua et Ryan enregistrent aujourd’hui 4 millions de visiteurs sur leur blog, ils publient des livres et ont même réalisé un documentaire, diffusé sur Netflix : "Minimalisme : un documentaire sur les choses importantes". Ils plaident ainsi en faveur d'une consommation plus raisonnée, en nous invitant à nous détacher des possessions qui nous encombrent. Et à force de sillonner les Etats-Unis pendant une année, ils ont ainsi convaincu près de 20 millions d’Américains de suivre leur exemple. Leur récente tournée « Less is Now Tour » a réellement revêtu la forme d’une croisade, au cours de laquelle ils sont passés, au fil des semaines, de salles vides à des salles bondées à craquer, pour finir en plateaux télé et interviews à la chaine. Et puisqu’ils disent ce qu’ils font et font ce qu’ils disent, ils n’avaient pour seul bagage, durant cette tournée, qu’un pantalon, une veste, deux chemises et huit sous-vêtements. Et c’est vrai que malgré cela -ou grâce à cela?- force est de constater qu’ils ont l’air bougrement heureux.


=> Ce qu’on en retient chez Loop Me : N’allons pas vous mentir, chez Loop Me nous ne sommes pas encore passés du côté des militants engagés du Minimalisme. Nous aussi, nous aimons consommer. Mais ce que nous avons retenu à notre échelle, c’est qu’il est possible de consommer de façon plus raisonnée, sans jeter par les fenêtres (des articles parfois encore neufs et étiquetés, avouez le vous aussi) et sans zapper sans arrêt. Par exemple en conservant les mêmes pièces, mais en les faisant évoluer, en jouant avec elles, en modifiant juste un ou deux éléments et en conservant la base...


Project 333 : « soyez plus avec moins »


Project 333 (TM) est une challenge mode imaginé et initié par Courtney Carver.


Cette Américaine est tombée gravement malade en 2006, année où on lui a diagnostiqué une sclérose en plaques. Elle a alors entrepris d’apporter de nombreux changements dans sa vie, dans le but d’éliminer le plus de stress possible et de limiter l’évolution de la maladie. Elle a ainsi progressivement modifié ses habitudes de vie, une vie qu’elle décrit elle même comme « folle, occupée et pleine de dettes », pour en faire petit à petit une vie avec davantage de « liberté et de bonheur ». Elle a ainsi remarqué que le fil conducteur de tous les changements qu’elle opérait était la simplicité. Malgré tout, une « zone » avait échappé à ce travail de simplification : son placard. Elle avait peur d’y aller. Elle a réalisé que son approche lente et régulière du changement ne fonctionnerait pas avec les vêtements, il fallait quelque chose de plus radical.


En 2010, elle a alors décidé de se lancer un défi sur 3 mois. Le Projet 333 était né. Le principe, le voici : il consiste à s’habiller pendant 3 mois avec uniquement 33 vêtements ou accessoires, pas un de plus! Voici règles du jeu du Projet 333 : Quand : on change ses 33 pièces tous les trois mois, au début d'une saison idéalement Quoi : 33 pièces, en comptant les vêtements, les accessoires, les bijoux, les manteaux et les chaussures Pièces Bonus : peuvent être ajoutés alliance, bijou sentimental qui ne nous quitte jamais, lingerie, pyjamas, vêtements pour traîner chez soi, et tenue de sport (à condition que l’on fasse vraiment du sport et que celle-ci ne soit pas juste là à dormir dans notre dressing) Comment : faites votre sélection, empaquetez le reste de vos affaires dans des cartons et rangez-les à la cave ou au grenier, mais LOIN... (ou donnez-les à des oeuvres si vous êtes vraiment motivés et sûrs de ne pas craquer) Remarque importante : gardez à l'esprit que l’objectif visé est de créer une garde-robe agréable pour la vie de tous les jours, le travail, les sorties, et ce pendant 3 mois. Le but n'est pas de souffrir, donc si vous abimez l'un de vos vêtement ou si vous ne rentrez plus dedans en cours de route, remplacez-le Aujourd’hui, huit ans plus tard, non seulement Courtney porte toujours 33 articles par période de 3 mois mais en plus, des dizaines de milliers de personnes de par le monde ont suivi son exemple et témoignent sur la toile des bénéfices que cela leur a apportés!


=> Ce qu’on en retient chez Loop Me : Avant que vous ne nous posiez la question, non, chez Loop Me nous n’avons pas mis en oeuvre le challenge 333. Mais nous vous rappelons ce que Courtney dit elle même : elle a mis en place cette philosophie de vie au fil de l’eau et c’est avec la partie « vestimentaire » de sa vie, qu’elle a trouvé que c’était le plus difficile. Ce que nous comprenons aujourd’hui chez Loop Me, c’est que le style et l’effet « whaou » d’une tenue ne sont pas tant liés aux pièces qui la composent en tant que telles, qu’aux manières de combiner les pièces ensemble !


La thérapie Loop Me : notre proposition pour donner du Peps à vos tenues sans consommer plus !


Nous pourrions encore vous parler d’autres best-sellers et d’autres grandes figures du Minimalisme (essentiellement des blogueurs américains) comme Colin Wright, Leo et Eva Babauta, Joshua et Kim Becker, ou encore vous inviter à consulter le livre « Stuffocation » de James Wallman et le best seller canadien « En as tu vraiment besoin?» écrit par un expert comptable du nom de Pierre-Yves McSween.


Mais nous ne le ferons pas car, encore une fois, notre idée n’est ni de militer ni de vous convertir. Chez Loop Me nous sommes des créatifs, non des philosophes. Nous voulions juste vous dire que malgré tout, dans notre démarche pour imaginer et fabriquer en France, nos ceintures en silicone, avec une proposition de sangles, de boucles et de passants amovibles et vendus à l’unité, nous avions tout de même en tête de contribuer à notre échelle à une consommation si ce n’est meilleure, en tous cas « moins pire » comme diraient les enfants. Comme disait l’autre jour une personne (que nous ne connaissons pas) sur les réseaux sociaux en plagiant la parabole du colibri racontée par Pierre Rabhi : « il n’y a pas de petits gestes quand on est 7 milliards à les faire ». Mais alors en quoi Loop Me fait « sa part » du travail? Hein, oui en quoi nous -en tant que énième marque de mode- nous osons dire que nous faisons notre part ?


Nous savons que nous sommes encore nombreux à nous dire que jamais nous ne réussirons à nous « désencombrer » car définitivement, la Mode, oui nous aimons cela. Et aujourd’hui nous offrir la nouvelle veste ou paire de baskets, oui cela nous apporte autant de bonheur qu’à Joshua et Ryan leur huit slips! Alors ce que nous proposons, c’est d’y aller par étape : on peut commencer -peut-être- par consciencieusement limiter notre consommation de « basiques » : un seul pull noir, un seul jean (allez deux...on est sympa), un seul trench, une seule veste noire, une seule chemise blanche... Mais les bons. Et ce faisant, s’accorder des « shoots » de tendance, de joie, de style, de fantaisie, d’effet whaou et ...de nouveauté aussi, avec une ceinture Loop Me colorée.


Une ceinture dont on achètera les composants à l’unité : quelques sangles, quelques passants et quelques boucles, que l’on assemblera et désassemblera pour les recomposer à l’infini! Et voilà comment votre unique chemise blanche portée sur votre unique jean deviendra d’un seul geste classique, canaille ou rock-and-roll. Changez la couleur et la magie s’opèrera d’elle même. Le mot de la fin : il est en de la Mode comme des régimes. Suivons donc les principes de la Top Model australienne Miranda Kerr : « 80% de vigilance, 20% de plaisir ». Et prononçons le voeu de « 80% de vigilance, 20% de Loop Me »


À composer soi-même selon ses envies

Choisir la taille de sa ceinture

INSCRIVEZ VOUS

Pour être informés du lancement du site

et bénéficiez de l’offre de lancement*

*pour les 100 premiers inscrits

  • Facebook Ceinture Loop Me
  • Instagram Ceinture Loop Me