La ceinture Loop Me, l’accessoire coloré pour un look militant

Bonnets roses, gilets jaunes ou bleus de travail. Dans les cortèges des manifestations, ce n’est plus l’habit, mais bien l’accessoire, qui fait le moine. Chaque grande cause se choisit désormais non plus un drapeau ni même un uniforme, mais juste un accessoire à la personnalité -disons- bien trempée, qui devient alors, à lui seul, symbole des revendications et des espoirs de toute une communauté.
A l’heure des réseaux sociaux, cette stratégie de communication s’avère être plus qu’efficace. L’accessoire activiste tient maintenant lieu de « signature visuelle ». Adieu pancartes et affiches, adieu logos et autocollants, place à l’accessoire militant !
Frédéric Godart, sociologue de la mode et professeur à l’INSEAD, résume les choses ainsi : «La génération actuelle est rompue à l’image. Jusqu’en 2010, ce qui comptait, c’était le nombre de manifestants. Aujourd’hui, ce qui compte, c’est moins le chiffre réel que l’impression de masse que l’on va créer dans les médias par le signe visuel ».
Alors chez Loop Me, nous avons procédé, pour vous, à un petit décryptage des derniers looks militants. Car comme l’explique Eric Briones, co-auteur du « Choc Z. La génération Z, une révolution pour le luxe, la mode et la beauté » (Edition Dunod) : « Ne pas s’engager est plus dangereux que s’engager ».
Alors certes, cette phrase concerne les marques de mode, qui ont carrément intérêt à s’intéresser aux grandes causes qui habitent et motivent leur jeune clientèle, s’ils ne veulent pas la voir prendre ses cliques et ses claques et basculer à 100% sur le marché de la seconde main.
Ceci dit, chez Loop Me, comme on considère que la marque et sa communauté ne font qu’un, et que, pour le dire autrement, Loop Me, c’est vous, hé bien on ne saurait que vous exhorter vivement à vous mouiller un peu et à afficher vos valeurs et donc vos couleurs.
Et en même temps, comme chez Loop Me, nous ne sommes pas des « donneurs de leçon », et qu’on est aussi très sympa et à l’écoute, on peut comprendre que vous ne vous sentiez pas l’âme à porter un bonnet rose de chat ni un gilet jaune H24.
Et donc évidemment, on va vous proposer une déclinaison des accessoires militants du moment, sous une forme qui se veut acceptable (autrement dit portable) dans la vraie vie. Nous avons ainsi mis au point pour vous, et les combats que vous menez, une collection de ceintures en silicone effet velours, aux multiples couleurs....
Loop Me, pour vous servir ! Ou encore,
Loop Me, la Mode, la vraie !

Le rouge, la couleur de la défense des minorités et de la planète

« Portez du rouge le 24 janvier ! ». Tel fut le mot d’ordre transmis par la marathonienne et activiste Jordan Daniel, de son vrai nom : Jordan Marie Brings Three White Horses Daniel (non, nous n’avons pas fait d’erreur, nous avons fait un copier-coller).
Cette jeune femme est une « Amérindienne », càd une jeune femme née sur le sol américain, et donc, de nationalité américaine, mais de par ses origines « indienne » ». Elle appartient en effet au clan des Kul Wicasa Lakota par sa naissance et ses ancêtres. Ayant grandi jusqu’à l’âge de neuf ans dans une réserve, elle débarque dans le Maine et le « monde moderne, civilisé » (comme elle le qualifie elle même dans un interview en avril 2019 pour « Sports illustrated ») et expérimente -de plein fouet et sans filtre- le racisme et le rejet. Elle confie qu’à cette époque, elle se sentait très mal, seule et isolée, elle n’aimait pas sa couleur de peau, elle ne s’aimait pas elle-même et ne savait pas qui elle était vraiment. Aujourd’hui elle est la porte voix de la minorité amérindienne aux USA et au Canada et le rouge est devenu la couleur de ralliement pour militer contre les violences faites aux femmes de la communauté.
Le rouge, c’est aussi la couleur de l’emblématique manteau de Jane Fonda, devenu l’uniforme des « Fire Drill Fridays », le mouvement qu’elle a lancé -sur le modèle du mouvement « Fridays for Future » de Greta Thunberg- pour mobiliser ses concitoyens sur l’urgence de la crise climatique.
Tous les vendredis, la mythique actrice manifeste ainsi (puis se fait « coffrer » par la police au passage) à Washington DC, devant le congrès américain. Malgré de nombreuses arrestations depuis octobre 2019, Jane Fonda continue son action. « L’objectif est de faire prendre conscience de l'urgence climatique. Comme Greta Thunberg le dit : « On doit agir comme si notre maison était en feu, car elle est en feu !" » s’exclame-t-elle.
Aujourd’hui , ses « Fire Drill Fridays » ont déjà réuni des centaines de milliers de personnes et obtenu l’appui de nombreuses associations environnementales comme Greenpeace, d’activistes mais aussi de plusieurs célébrités comme Martin Sheen, Lily Tomlin, Ted Danson, Joaquin Phoenix. Depuis quelques mois, le mouvement a même essaimé dans d'autres villes américaines. Et la première action en dehors de Washington a eu lieu à Los Angeles le 7 février. « La Californie est l'un des plus gros États producteurs de pétrole. C'est aussi la cinquième plus grande économie au monde. On a déjà plus de pétrole en cours d’exploitation et de projets pétroliers en activité que ce que le climat peut supporter. Ils doivent être stoppés ! Les enfants de Californie sont plus importants que les profits de l'hydrocarbure ! » scandait alors Jane Fonda.
Aujourd’hui, Loop Me est fière de pouvoir vous proposer, pour afficher votre soutien à l’une de ces causes, une ceinture rouge piment en silicone, à glisser au quotidien sur votre jean ou votre petite robe noire, car après tout la défense de la planète ou des minorités devrait être assurée chaque jour de l’année.

Le rose, la couleur de la défense du droit des femmes

Qui sont les "Pussy hats", cette marée de bonnets roses qui ont envahi les rues des grandes villes américaines le samedi 21 janvier 2017 (mais aussi celles de Londres, Paris et de bien d’autres villes du monde) suite à l’investiture de Donal Trump à la présidence?
Créé par deux amies féministes, Krista Suh (scénariste), et Jayna Zweiman (architecte) à Los Angeles, ce bonnet tricoté en laine, avec des oreilles de chat, porte le doux nom de "Pussy Hat ». Ce qui veut dire, en anglais, "chapeau de chaton", mais aussi, en langage familier "chapeau de chatte".
L'idée de ce bonnet, qui est devenu le symbole d'un véritable mouvement, a vu le jour au lendemain de la révélation dans le Washington Post, en pleine campagne présidentielle américaine, d’une énième déclaration sexiste de Donald Trump (extraite d’une vidéo datant de 2005).
"Quand tu es une star, elles [les femmes, NDLR] te laissent faire. Tu peux les attraper par la chatte ["grab them by the pussy", dans sa version originale, NDLR], tu fais tout ce que tu veux."
Aujourd’hui, le mouvement des bonnets roses aux oreilles de chat a prouvé sa pérennité et sa force. On dénombre aujourd’hui plus de 700 marches organisées à travers le globe pour pour défendre le droit à l'avortement et, plus largement, les droits des femmes et les droits civiques.
À l'origine, les deux amies instigatrices des bonnets avaient réussi à donner envie à plus de 100 000 personnes de télécharger le patron, puis de se réunir pour les confectionner. On a aujourd’hui très largement dépassé ce chiffre. De nombreux modèles - aux contours variés, mais toujours roses et en forme de chat(te) - ont, depuis, vu le jour et ont été aperçus sur des têtes aussi célèbres que celles de Patti Smith , Krysten Ritter ,Madonna, Alicia Keys, Scarlett Johansson, pour n’en citer que quelques unes.
Alors dans cette exemple, clairement, il n’est pas hyper évident d’afficher au quotidien son soutien à la cause. D’abord parce que le bonnet est un accessoire saisonnier (qui par temps de canicule voudrait le porter, hein?). Ensuite parce qu’à moins d’être un ado de la génération Z ou de la suivante (qu’on a qu’à appeler Z bis en attendant que les médias ne lui trouvent un nom), qui porte un bonnet en intérieur? Enfin, car dans la culture occidentale, il demeure que c’est considéré comme assez malotru de ne pas se découvrir la tête dans pas mal de circonstances (au bureau, dans un lieu de culte, à table etc) à moins d’être un rappeur ou le commandant Coustaud. Loop Me vous propose donc une interprétation « real life » du Pussy Hat, avec ses deux variantes de ceintures roses en silicone : la ceinture rose pamplemousse ou la ceinture rose poudré.

Le noir, la couleur de la contestation et de l’opposition au pouvoir

Cela fera bientôt un an que des millions de Hongkongais protestent contre le gouvernement chinois tout de noir vêtus. Un jean noir, une robe noire, un costume noir, un t-shirt noir, ou même simplement un parapluie noir : voici aujourd’hui les outils de communication non verbale employés par les Hongkongais pour défendre leurs leurs libertés et s’opposer à une mainmise (supplémentaire) de Pékin sur leur région semi-autonome.
"Les manifestants ont utilisé la couleur de leurs vêtements pour communiquer leur chagrin, leur colère et leurs regrets de voir le gouvernement pousser la loi sur l'extradition ainsi que la violence croissante de la police locale", analyse dans les colonnes du Business of Fashion, Tommy Tse, professeur adjoint en médias et culture au département de sociologie de l'Université de Hong Kong.
Face à l'ampleur du mouvement, le gouvernement chinois a même tenté d’interdire les exportations de vêtements et d'accessoires noirs susceptibles de servir d'uniformes aux contestataires. Mais cette mesure, mise en place en août 2019, n’a pas fait ses preuves. A ce jour, les manifestants sont toujours habillés en noir. La couleur déborde des placards et les stocks des magasins sont encore bien remplis. Par ailleurs, l'embargo ne semble pas avoir eu d'impact sur les grandes enseignes comme Uniqlo et H & M, dont les responsables ont déclaré à Reuters ignorer la mise en place.
N'étant pas encore devenu une denrée rare pour les Hongkongais, le noir reste donc à ce jour la couleur étendard de l’opposition.
Evidemment, là encore, Loop Me est en mesure de répondre à la demande (comme quoi, les grandes enseignes de mode ne sont pas la seule solution au monde à vos besoins !) : notre gamme comporte bien entendu une ceinture noire en silicone.

Le blanc, la couleur de l’égalité hommes-femmes dans la vie politique et économique

Un symbole fort. Les élues démocrates du Congrès américain, menée par Nancy Pelosi, cheffe de la majorité démocrate à la Chambre des représentants, étaient habillées de blanc ce mardi 4 février lors du traditionnel discours sur l'état de l'Union de Donald Trump.
Rendant hommage aux Suffragettes, les élues ont ainsi rappelé l'importance du combat de ces femmes s'étant battues pour le droit de vote après la Première Guerre mondiale, il y a un cent ans. Et l’importance de poursuivre -si ce n’est le « combat »- mais en tous cas les efforts quotidiens, pour garantir toujours plus d’égalité hommes-femmes dans la vie du pays.
Avant l'arrivée du président républicain, plusieurs élues démocrates se sont ainsi prises en photo entre éclats de rires et applaudissements, dont les nouvelles arrivées et premières musulmanes Rashida Tlaib et Ilhan Omar. S’en est suivie une véritable marée blanche sur les réseaux sociaux et tous les écrans des médias ce jour-là.
Moment de rare union et de courte détente dans ce discours aux allures guerrières de pré- campagne présidentielle : la mention par le président du nombre record de femmes dans la population active... et au Congrès. "Tous les Américains peuvent être fiers de voir que nous avons plus de femmes dans la population active que jamais auparavant. Et cent ans exactement après que le Congrès a approuvé un amendement à la Constitution donnant aux femmes le droit de vote, nous avons aussi plus de femmes au Congrès que jamais auparavant", a affirmé Donald Trump. Cette déclaration a provoqué une ovation debout, des deux côtés de l'hémicycle et dans les gradins des invités.
Alors moins salissante que le total look blanc, tailleur-pantalon, ou robe-veste à épaulettes, Loop Me vous propose une solution bien plus adaptée aux femmes qui travaillent et multiplient les casquettes (et les tâches) tout au long de la journée : nous avons une ceinture blanche en silicone, qui -en plus- à le mérite de se nettoyer à l’eau et au savon d’un simple geste, sans passer par la case pressing (ce qui n’est pas le cas du tailleur pantalon ni de la veste à épaulettes). Et ce petit plus « conseils d’entretien » n’est pas négligeable, celles qui savent, savent...

Le vert en Argentine, la couleur des mères de famille et de leur droit à disposer de leur corps

En Argentine, pays sud-américain de 45 millions d'habitants, berceau du pape François, l'avortement n'est légal qu'en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère.
Depuis 2017 cependant, le débat sur la légalisation de l'avortement ressurgit en Argentine, où les pro et anti-IVG fourbissent leurs armes, tandis qu'un nouveau projet de loi va être très prochainement débattu au Parlement à l'initiative du président Alberto Fernandez.
Les partisans de la légalisation de l’avortement ont, depuis 2017, adopté un code visuel clair : le foulard vert, de la couleur de l’espérance. "Nous les féministes, nous voulions une marque distinctive pour nous reconnaître et associer la lutte pour l'avortement aux droits de l'homme", explique une militante. Ce foulard vert reste un moyen simple de garder en tête ce pourquoi les pro IVG se battent et de rappeler que chaque année sont pratiqués près de 500 000 avortements clandestins, selon les ONG. Le symbole est aussi tout droit inspiré des Mères de la place de Mai, l'association des mères argentines dont les enfants ont "disparu" assassinés pendant la dictature. Chaque semaine depuis 1977, ces femmes réclament des nouvelles de leurs enfants et ont fait du foulard blanc leur symbole de lutte.
A contrario, les opposants Pro-Life arborent en retour un foulard bleu ciel. Dans les rues, dans les manifestations, sur un sac à dos ou un rétroviseur de voiture, les convictions politiques et religieuses s’affichent et s’assument ... en couleurs. Ce qui est tout de même mieux que par les armes et les poings.
Alors là, avouons le, un petit foulard, c’est assez passe-partout. D’autant que le foulard peut être porté au cou, dans les cheveux, accroché au sac à main...Toutefois, reconnaissez que dans l’imaginaire collectif, le foulard cela peut vite faire très très « Marie Chantal » pour les femmes, et « Oui oui, dans son beau taxi » pour les hommes. Vraiment, et toute objectivité, chez Loop Me, nous serions vraiment tentés de vous orienter vers nos ceintures en silicone vertes ou bleues. Après, le choix vous appartient...

Le jaune, la couleur de ceux qui se sentent abandonnés par le pouvoir politique

Le gilet jaune est une veste de sécurité, dite de haute visibilité, en tissu synthétique jaune fluorescent avec des bandes réfléchissantes. Il fut à l’origine utilisé par les professionnels, en particulier sur les chantiers, les sites industriels ou encore les travaux publics, pour assurer la sécurité des travailleurs.
Puis en 2008, il devient obligatoire pour tout conducteur en France de disposer d'un exemplaire à bord de son véhicule, en complément du triangle de signalisation. En cas d'accident, le conducteur doit le revêtir lorsqu'il sort de son véhicule, afin d'être bien visible des autres usagers de la route.
Depuis novembre 2018, porté ou posé bien visible derrière son pare-brise : le gilet jaune a pris une autre signification, politique cette fois, en devenant le dénominateur commun des opposants à la politique du président Emmanuel Macron et de son gouvernement.
Tout a commencé avec la diffusion — principalement sur les média sociaux — d'appels à manifester contre l'augmentation du prix des carburants automobiles issue de la hausse de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) proposée par le gouvernement. Quoi de plus logique alors que de prendre l’un des accessoires permettant aux conducteurs en difficulté de se rendre visibles, pour faire entendre la voix de la contestation des usagers automobilistes opposés à cette taxe?
C'est un utilisateur de Facebook, Ghislain Coutard, qui a lancé l'idée dans une vidéo publiée sur le réseau social le 24 octobre dernier : "On a tous un gilet jaune dans la bagnole. Foutez-le en évidence sur le tableau de bord, toute la semaine, enfin jusqu’au 17. Un petit code couleur pour montrer que vous êtes d’accord avec nous, avec le mouvement, et qui est chaud, qui est pas chaud", expliquait-il.
Ce symbole de lutte, avec "des oubliés devenus bien visibles", a même démarré son exportation dans différents pays. En écho au mouvement français, des manifestants ont choisi de le revêtir en Belgique, aux Pays-Bas, en Bulgarie, en Serbie. A Londres, des pro-Brexit l'ont également adopté. Encore plus loin, l'Egypte a même interdit la vente de gilets jaunes un moment, craignant une contagion de la contestation. En Irak, à Bassorah, un mouvement des gilets jaunes est également apparu.
Et voici comment le fameux gilet finit carrément par donner son nom au mouvement de contestation lui même : ou quand l’accessoire se fait pensée...
Mais pour finir, Karl Lagerfeld avait assez bien résumé la situation sur cette veste dans son usage « haute visibilité » (avant le mouvement politique donc) : le gilet de signalisation routière, « c’est jaune, c’est moche, ça ne va avec rien ». Donc bref, là encore, faites en ce que vous voulez mais la version ceinture jaune militante ça pourrait « vous sauver la vie » en vous évitant le ridicule...

Et pour finir : la couleur Arc en Ciel, la couleur des « fiertés » de la communauté LGBT dans le monde

Le drapeau des fiertés -ou drapeau arc en ciel- doit son origine à l'artiste Gilbert Baker de San Francisco qui s'inspire des symboles propres au mouvement hippie et du drapeau à cinq couleurs utilisé par les groupes pour la défense des droits des Noirs. Il conçoit alors le drapeau arc en ciel pour répondre aux besoins de la communauté LGBT qui désire un symbole identitaire important.
Initialement, le drapeau était composé de huit couleurs différentes : le rose, le rouge, l'orange, le jaune, le vert, le turquoise, l'indigo et le violet.
Ces drapeaux à huit couleurs furent utilisés pour la première fois en 1978 lors du défilé de la journée de liberté gay et lesbienne de San Francisco. L'année suivante, pour le défilé de 1979, Baker demande à une compagnie de San Francisco de fabriquer en série des drapeaux arc en ciel. Cependant, certaines couleurs n'étant pas disponibles, le rose vif et le turquoise sont éliminés et le bleu royal remplace l’indigo.
Le drapeau arc en ciel compte depuis cette date six couleurs symbolisant les différents aspects de la communauté : le rouge pour la vie, l'orange pour le réconfort, le jaune pour le soleil, le vert pour la nature, le bleu pour l'art et le violet pour la spiritualité. Le drapeau arc en ciel est rapidement devenu le symbole reconnu de la fierté gay et lesbienne et de sa diversité.
Alors sur cette thématique précise, il est vrai que chez Loop Me, pour accompagner la communauté LGBT et ses sympathisants, nous n’avons pas à proprement parler de ceinture arc en ciel. Nous allons être honnêtes avec vous. Ce n’est guère faute d’en avoir envie ; c’est tout simplement car, hélas, aujourd’hui, nous ne savons pas produire une ceinture en silicone effet velours en mélangeant de façon parfaitement linéaire, à la manière de l’arc en ciel, six silicones de couleurs différentes. A date, nous ne saurions que vous proposer une ceinture dite « caca d’oie » mélangeant les six teintes à la manière d’un gâteau marbré raté (celui que l’on fait et qui, on se le dit, ne ressemble JAMAIS au visuel du magazine de cuisine...). Mais on doute qu’elle vous plairait.
Toutefois, chez Loop Me il en faut plus que cela pour que l’on s’avoue vaincu. On vous propose donc une solution : au travers de notre service de personnalisation de ceintures. Ainsi, l’une des alternatives possibles est de jouer l’arc en ciel en fil rouge sur votre semaine. Ou pour être plus explicites : achetez nous une sangle de ceinture rouge, une sangle orange, une sangle verte, une sangle bleue et une sangle violette, et jouez l’une de ces couleurs chaque jour de la semaine avec votre boucle de ceinture amovible. Et le dimanche, faites comme Dieu, faites relâche, et portez notre sangle blanche. La ceinture blanche en silicone est par essence la ceinture de la neutralité.

Les mots de la fin : quel est donc le rapport avec les ceintures en silicone Loop Me ?

Nous aurions pu donner encore de nombreux exemples. Les masques blancs des Anonymous... Le ruban rouge de la lutte contre le Sida... Le ruban rose du mois « octobre rose » de la lutte contre le cancer du sein.. Le bleuet de France, symbole de la mémoire et de la solidarité, en France, envers les anciens combattants, les victimes de guerre, les veuves et les orphelins... La révolution orange en Urkraine... Les foulards violets contre la violence faite aux femmes...
La liste serait sans fin. Et encore une fois le rôle des équipes de Loop Me n’est ni de donner un cours d’histoire et de sociologie exhaustif. Surtout que nous sommes bien loin d’être experts et ne savons de ces événements que ce que les Medias grand public nous en ont dit... Ni de prendre parti pour ou contre l’une ou l’autre de ces causes.
En revanche, la mission de Loop Me est d’accompagner les #Loopers dans leur vie quotidienne en leur proposant un accessoire de mode sur mesure, à la fois utile et signifiant, càd permettant de révéler leur personnalité et de mettre en lumière ce qui leur tient à coeur.
La seconde mission de #Loop Me, nous le disions en introduction, est de proposer aux #Loopers une vision pratique et pragmatique de la mode, ce que nous résumions avec notre sens inné de la formule (et un peu de la plagiat aussi d’une certaine publicité Herta, rendons à César ce qui est à César) : une vision de la Mode, la vraie.
Ainsi vous êtes peut-être sensibles à l’une des causes précédemment mentionnées ; voire à plusieurs ; voire à d’autres encore non mentionnées... Or il vous sera difficile dans la vraie vie de multiplier symboles et couleurs tout en restant décodables par votre entourage... et surtout tout en demeurant décemment instagrammables, ce qui reste l’objectif, vous l’avez bien en tête.
De même, si certains accessoires sont plutôt faciles à porter comme le foulard, force est de reconnaitre qu’il n’est pas de même pour tous : nous pensons par exemple au bonnet rose aux oreilles de chat tricoté. Car oui, dans la vraie vie, nous avons des métiers, des collègues, et nous sommes malgré nous un peu obligés tout de même de nous préoccuper du « qu’en dira-t-on »...
Donc voilà, la force et l’avantage compétitif de la marque Loop Me est de vous proposer une gamme de ceintures en silicone effet velours aux multiples couleurs, qui vous permettront d’afficher, de manière évidente tout en restant discrète, vos convictions politiques, religieuses, environnementales ou autres.
Pour les Fire Drill Fridays, nous vous proposons notre ceinture rouge. Pour les Marches des Femmes, nous avons deux versions de ceintures roses, l’une foncée dite «rose pamplemousse », l’une plus claire, presque layette, dite « rose poudré ». Pour la contestation politique à Hong Kong nous disposons bien évidemment d’une ceinture noire et pour celle en France, nous proposons une ceinture jaune citron. Pour les admiratrices des suffragettes, nous avons une ceinture blanche. Pour les Argentins et leur actuel débat sur l’avortement, nous avons deux ceintures vertes, l’une dite « vert gazon », l’autre dite « vert éméraude » à proposer pour le clan des pro-IVG, et deux ceintures bleues (dans un pur souci d’équité et d’impartialité) à proposer aux adversaires du clan Pro-Life.
Loop Me, la marque en faveur d’une mode engagée et ancrée dans le réel ! Alors ne vous posez plus de questions et sans tarder #getintheloop !

À composer soi-même selon ses envies

Choisir la taille de sa ceinture

INSCRIVEZ VOUS

Pour être informés du lancement du site

et bénéficiez de l’offre de lancement*

*pour les 100 premiers inscrits

  • Facebook Ceinture Loop Me
  • Instagram Ceinture Loop Me