Comment avoir un style unique, qui nous permettent d’être différent sans être extravagant, en misant sur un seul accessoire : la ceinture?

Avoir du style, avoir un style, est un exercice compliqué.
Les dangers les plus évidents à éviter à tous prix sont les suivants :

  • - en faire tellement qu’on en devient ridicule => c’est ce que nous qualifierions chez Loop Me de syndrome du « sapin de noel »
  • - aller tellement loin, par envie de se démarquer, que notre entourage ne nous reconnaitra plus => syndrome dit du « y-a-il un pilote dans l’avion »
  • - se tromper totalement de cible : en voulant apporter « la » touche de fantaisie qui « fait bien », on fait en réalité « la » faute de goût qui « tue » => aussi qualifiable de syndrome du « complètement à côté de la plaque »

Face à votre penderie : vous serez...nous serons...tous assaillis par les mêmes interrogations : que dois je changer? que puis je tenter? jusqu’où aller? par quoi commencer?...
Pour y répondre, l’équipe Loop Me vous propose d’analyser un cas pratique, un cas d’école même! Celui de la reine d’Angleterre.
Elizabeth II -en jouant avec un seul accessoire- est parvenu à se créer un style unique. Un style qui la fait reconnaitre entre toutes à l’échelle planétaire. Un style hors norme pour une femme qui, plus que quinconque, n’a pas les mains libres pour s’habiller, c’est le moins que l’on puisse dire...

Un accessoire, quand il est bien choisi, permet parfaitement de créer un style unique sans pour autant bouleverser les codes établis

« Je dois être vue pour être crue » déclarait-la Reine Elizabeth II en expliquant l’importance qu’elle accorde à rencontrer les sujets de son royaume. A être une reine au milieu de ses 130 millions de sujets. En ne reculant devant aucun bains de foule.
Mais n’est-ce pas un challenge impossible que d’être vue et bien vue, quand on est la reine de l’Angleterre et du Commonwealth (un ensemble de 16 pays tout de même!). Et que l’on a « un rang à tenir ».
Comment être vue et bien vue, quand on doit obéir à un code séculaire appelée l’étiquette, qui régit les moindres faits et gestes des souverains, jusque dans leurs vêtements? Comment imposer sa marque et sa patte quand on est pris en tenaille entre mille règles de bonne tenue que l’on ne peut contredire?
Ou pour le formuler de façon plus prosaïque : comment sortir du lot sans faire tâche?
La reine a trouvé la solution en misant sur un accessoire de la vie quotidienne (quand on est reine en tous cas)....

Tout le style de la reine Elizabeth se résume en quatre simples mots : un accessoire, des couleurs

L’équipe Loop Me ne va vous révéler aucun scoop en vous disant que la reine d’Angleterre a une passion sans limites pour les chapeaux, même les plus improbables. On dit ainsi qu’en 60 de règne, Elizabeth II en aurait porté plus de 5.000 différents! Et la légende raconte que lors d’un voyage officiel, il aurait fallu prévoir une voiture entière dans un train afin de transporter les fameux bibis...
Essayons donc de décortiquer ensemble ce qui fait l’aura de sa collection de chapeaux?

1- Ses chapeaux sont un florilège de couleurs

Blanc, ivoire, rose layette, rose bonbon, pistache, bleu canard, bleu marine, bleu turquoise, mauve, violet, lila, parme, beige, noir, gris...Elizabeth II aura tout essayé, tout osé. En la matière, Queen Mum semble bien avoir fait sienne la devise d’une autre dame presque aussi « grande » qu’elle : Coco Chanel herself. Celle ci affirma un jour : « La plus belle couleur au monde est celle qui vous va bien ». Pas de convention, pas de diktat : en matière de couleurs, on fait ce qu’on veut. Point à la ligne.
Et encore il serait réducteur de ne parler que des chapeaux unis! Car la reine en possède aussi ornés de fleurs en tissus, fourrures, plumes, plumets, rubans, gros noeuds, voilettes et nous en passons. Et là encore, les colifichets -s’ils viennent apporter de la matière et de la texture- apportent surtout de la couleur, en tons sur tons ou en contrastes.
Et le résultat ? Pas un chapeau semblable à un autre! Si ce n’est sur UN point : tous s’accordent parfaitement aux toilettes de la reine. Des toilettes que la reine affectionne de couleurs vives et joyeuses comme sa personnalité. Le noir en est proscrit, sauf pour quelques rares occasions très précises, de souvenirs ou de commémorations.
Chez Loop Me, nous avons fait le même constat : finalement c’est par l’apport de couleurs et par la multiplicité des accords entre couleurs que le style se joue. Pas besoin de porter de chaussures ou des vêtements aux coupes improbables pour se démarquer. Les jeux de couleurs suffisent! Ils sont plus simples, plus faciles à faire et n’en font pas moins d’effet!

2- Ses chapeaux sont devenus sa « marque de fabrique »

Concernant ses chapeaux, le brief de la reine à ses stylistes est strict : ils doivent :

  • 1 - Etre assortis à ses tenues. Finalement la créatrice avant l’heure du précepte fashion d’aujourd’hui appelé « Color Block », c’est elle!
  • 2- Ne pas pas avoir de bords trop larges afin de laisser son visage apparent.
  • 3- Lui permettre d’entrer et sortir facilement de sa Rolls
  • 4- Laisser libres et visibles ses petites boucles blanches à l’arrière

Une fois que l’on s’est dit cela, le champ des possibles est sans limite. Et l’on peut dire que la reine s’en donne à coeur joie, années après années, et explore toutes les possibilités. Ses couvre- chefs sont de toutes les tailles, de toutes les formes et se démarquent toujours par leur très grande originalité.
En 1953, l’année de son couronnement, Elizabeth affiche d’emblée sa personnalité en arborant un chapeau façon « bandana" bariolé, semblant directement provenir des ranchs américains et de l’univers des cowboys. En 1961 lors d’un voyage officiel au Ghana, elle bluffe tout le monde avec un chapeau plutôt difficile à décrire...disons une sorte de bob fleuri. Un bob suffisamment audacieux pour damer le pion aux coiffes traditionnelles des tribus locales, c’est dire! En 1969, lors de l’investiture de son aîné Charles en tant que prince de Galles, elle lui vole presque la vedette avec un chapeau hors norme : mi casque, mi couronne, semblant tout droit venir de l’Egypte de Cléopâtre.
La liste pourrait continuer sans fin. Et tout ce que l’on peut dire c’est qu’avec l’âge, sa majesté ne s’assagit pas : hormis pour la fourrure -qu’elle ne joue plus qu’en « touches » (conscience environnementale oblige?)- ses stylistes ont de plus en plus de liberté et les chapeaux de la reine s’encanaillent de plus en plus.
Les commentaires vont bon train mais la reine n’en a que faire. Ses chapeaux, elle les assume, un point c’est tout.
Son biographe, Robert Lacey, ira jusqu’à dire que « le chapeau royal est plus qu’un accessoire. C’est presque devenu un substitut de la couronne ».

Chez Loop Me : nous nous sommes inspirés de cette philosophie. Nous avons conçu la première gamme de ceintures 100% colorées et 100% personnalisables
  • > ajustables selon votre morphologie, avec nos deux largeurs et nos longueurs réglables
  • > modulables selon vos goûts ou selon les occasions avec nos différents designs de boucles et notre large gamme de coloris
  • > évolutives selon vos humeurs avec nos sangles, passants et boucles amovibles
Jetez donc un oeil dès à présent sur notre gamme et grâce à notre configurateur de ceintures : faites vos essais pour dessiner la ceinture qui vous ressemble

3- Ses chapeaux ne sont pas juste un accessoire...ils sont un manifeste

La reine est certes coquette : elle porte un soin particulier à ses tenues, sélectionne soigneusement ses stylistes et y porte sûrement un certain plaisir. Oui, la reine aime la mode.
Mais ne nous méprenons pas pas sur la très grande intelligence de cette reine hors du commun. Elle sait pertinemment que ses toilettes jouent un rôle capital à chacune de ses apparitions. Qu’elles seront scrutées, analysées et commentées. Alors oui, ses tenues, ses chapeaux, c’est aussi pour elle le moyen de passer un message. Un moyen malin!
Car la Constitution anglaise est formelle : "Le souverain a trois droits : le droit d'être consulté, le droit d'encourager, le droit de réconforter. Un roi sensé et sage n'en convoitera aucun autre." Donc, officiellement la reine ne doit pas prendre parti dans la vie politique de son royaume. Mais son chapeau lui, personne ne le lui interdit :) Et la reine ne va pas passer à côté de cette joyeuse opportunité.

Le plus parlant des exemples? Certainement son fameux chapeau lors du Brexit, qui fit tant couler d’encre.
Pour l’ouverture de la session parlementaire britannique, en pleine « crise » du Brexit, le passage et le discours annuels d’Elizabeth II à Westminster était bien plus scruté que d’habitude. Or, pour cet événement annuel, la reine porte traditionnellement sa couronne. Mais cette fois-ci, Elizabeth II dérogea à la règle en optant pour un chapeau bleu, surmonté de fleurs au cœur jaune. Autrement dit, des couleurs qui rappellent étrangement celles du drapeau de l'Union européenne. Les institutions britanniques garantissant la neutralité du souverain, Elizabeth n’avait jamais pris publiquement position sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Son chapeau a donc peut-être parlé pour elle?...
En conclusion : la reine Elizabeth II est sans nulle doute la digne représentante de son rang et la fidèle descendante de ses aieux. Pour elle, pas question de challenger la royauté et des années de traditions. Aucune velléité de moderniser ou de chambouler quoi que ce soit. La reine tient son rang, au millimètre près. Mais pas question pour autant de ne pas être elle même, de ne pas laisser libre cours à sa personnalité si marquée. Et pour résoudre cette équation en apparence insoluble, Elizabeth a tout misé...sur un accessoire, ses chapeaux!
"Ses vêtements sont classiques, mais la reine met tout son brin de folie dans ses chapeaux", résumera ainsi Louise Salvail, modiste à Montréal.
Alors demain, vous quel accessoire pourriez vous bien choisir pour briller sans dénoter? Pour oser cette touche de fantaisie qui sommeille au fond de vous et que vous n’avez sans doute jamais osé laisser s’exprimer?...

Loop Me vous propose la première gamme de ceintures 100% colorées et 100% personnalisables

De toutes évidences, copier à le lettre la reine d’Angleterre, pourrait s’avérer périlleux...Tout bonnement parce que :

  • 1- Vous n’êtes sans doute pas une tête couronnée. Votre quotidien ressemble certainement plus à la banale trilogie « métro-boulot-dodo » qu’ à celle de la famille royale d’Angleterre : « parade officielle- couronnement -cocktail de l’ambassadeur"
  • 2- Vous n’avez pas nécessairement une personnalité « rebelle » pour employer les termes employés dans les manuels de psychologie à destination des recruteurs et managers. Et vous n’aspirez pas spécialement à être hors du commun
  • 3- Très franchement, en dehors de quelques occasions très spéciales (comme les mariages ou les courses de chevaux prestigieuses), au XXIème siècle, le port du bibi au quotidien peut vite devenir complètement ...hors cadre

Loop Me a donc réfléchi pour vous à un accessoire en apparence ordinaire : la ceinture. Par « ordinaire », nous entendons un accessoire de la vie de tous les jours, que chacun d’entre vous :
  • - porte tous les jours ou presque
  • - considère comme quelque chose d’usuel et de naturel
  • - possède déjà en plusieurs exemplaires dans sa penderie
  • - achète régulièrement chaque année pour renouveler sa collection

  • La ceinture est un accessoire qui n’a rien d’extravagant, bien au contraire. Mais qui peut devenir tout à fait extraordinaire selon la manière dont on la joue, comment on la porte et comment on l’assortit au reste de sa tenue.

    Ainsi, il suffira de :
    • - Switcher sa ceinture noire portée sur une robe noire par une ceinture orange ou rose vif pour que la tenue se métamorphose tout à coup. Ou encore il suffira d’oser une ceinture vert pomme ou rouge pompier avec un costume gris pour sortir du lot sans pour autant faire de faux pas
    • - Porter une ceinture rouge le jour du Sidaction ou rose pour la journée de la Femme pour afficher son engagement
    • - Porter toujours la même ceinture colorée pour avoir sa propre « marque de fabrique » : à la façon des rayures de Jean Paul Gautier ou de l’écharpe rouge du journaliste Christophe Barbier

    En résumé, avec nos ceintures Loop Me pour femmes et pour hommes, osez à votre tour la couleur. Permettez vous enfin cette touche de fantaisie qui fera la différence, sans faire de faux pas.

À composer soi-même selon ses envies

Choisir la taille de sa ceinture

INSCRIVEZ VOUS

Pour être informés du lancement du site

et bénéficiez de l’offre de lancement*

*pour les 100 premiers inscrits

  • Facebook Ceinture Loop Me
  • Instagram Ceinture Loop Me